Le consumérisme pastiché

Luke Aker, professionnel américain du cinéma et de la vidéo, a eu une excellente idée : au fond de son garage croupissait une épave de Nissan, il s’est dit qu’il allait la vendre, mais pas n’importe comment.

La voiture est réellement une épave, usée, abimée, mais notre Luke est un malin : il a appliqué les codes de la pub, a mis son petit film en argumentaire de vente et c’est parti :

Ce que nous montre cette petite farce plutôt proprement faite, c’est qu’on peut vous vendre n’importe quoi en s’y prenant bien. Alors au moment d’acheter, réactivez votre cerveau, consommez différemment et vous verrez que vous n’en serez pas plus frustré-e pour autant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s