16 voix et un désert maritime…

Le chalutage provoque de gros dégâts sur la biodiversité, là où il est pratiqué.

L’Europe avait à se prononcer ce jour sur l’interdiction de cette technique de pêche en haute mer.

La Commission Européenne proposait l’interdiction, Carrefour et Casino, entre autres distributeurs, s’engageaient à ne plus y avoir recours. Mais c’était sans compter sur le zèle du « compromis » imaginé par les conservateurs et les socialistes de la commission pêche du Parlement Européen à la grande satisfaction du lobby des armateurs.

L’interdiction du chalutage en eau profonde a été rejeté par le parlement européen avec 16 petites voix d’écart.

Ces 16 voix seront la vitrine de la responsabilité d’extinction d’espèces, de rupture de la chaîne alimentaire, des dérèglements naturels qui en découleront.

Ce n’est pas uniquement pour trois poissons des profondeurs que je m’inquiète, mais c’est juste pour toute la vie sur notre planète, un héritage, celui des générations futures…

Cousteau, réveille toi, reviens, les socialistes oublient ce vers quoi ils avaient avancé…

Retrouvez le communiqué de presse EELV
Ainsi que la réaction de Jean Paul Besset, Eurodéputé EELV Centre-Massif Central

Mise à jour du 11 décembre :
Retrouvez le vote de vos eurodéputés, comprenez ceux qui ont voté pour empêcher l’interdiction du chalutage en eaux profondes malgré le fait que leur parti ait été contre, ceux là même qui montre que le lobbying a une action sur eux :
Consultez les votes en cliquant ici…

C’est bientôt les européennes, n’oubliez pas…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s