Un candidat FN aux municipales à Orléans homophobe ?

Pendant les débats sur le mariage pour tous, lorsqu’on posait la question à Marine Le Pen, celle-ci bottait peu habilement en touche et n’a jamais vraiment répondu à la question du pour ou du contre.

On s’en doute, ce n’est pas par bonté d’âme, mais par calcul politique : Mme Le Pen avait l’intelligence que n’ont pas eu beaucoup d’UMP, connaissant l’opinion, sachant également que dans son entourage proche existe au moins un homosexuel, il lui semblait trop délicat de se prononcer.

Surtout qu’il y a une base de haineux au FN. Malgré toutes les dé-diabolisations, des homophobes traînent au sein du parti d’extrême-droite. Et parfois, le haineux se révèle…

Pourtant, certains sont prudents. Prenons le candidat FN déclaré aux municipales à Orléans, Monsieur Philippe Lecoq. Celui-ci, au cas où ils doivent communiquer avec les citoyens, préfère protéger son compte Twitter. C’est à dire que vous ne pouvez le suivre spontanément, il doit vous y autoriser. Pour échanger avec le peuple, ce n’est pas très pratique, mais, après tout, nous en avons l’habitude : durant les dernières échéances ils ont réussi à présenter des candidats fantômes qu’on ne croisait pas sur les marchés, et, parfois même, n’apparaissaient pas sur leurs affiches électorales.

Personnellement, je n’ai pas été autorisé à suivre ce monsieur, mais c’était sans compter avec le fait qu’il est possible qu’il existe encore à droite, et dans ses « followers », des personnes qui puissent être choqués par l’intolérance. Copie d’écran, partage sur Facebook, et le méfait est révélé. C’est ce qu’a fait Thomas Vanson, jeune Pop valeureux.

1003864_10202379502470543_2098539357_n

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Dans cette capture, on y voit un tweet qui se veut humoristique d’un compte parodique « Brave Patrie » :

Faudrait emmener tous les homos jusqu’au bout de la Terre et les pousser dans le vide.

Bon, c’est moyen drôle, certes, mais ce qui est troublant est de constater que ce tweet a été relancé (RT- Retweeté) par le sieur Lecoq.

Second degré ? Mauvaise compréhension de ce second degré ? Nous ne pouvons savoir, puisque ce parti est ambigu sur le sujet et que Philippe Lecoq protège ses tweets. Pouvons-nous en déduire qu’il est homophobe ? Ce serait aller vite en besogne… Mais le doute est permis. A moins que ce monsieur ne s’en explique ?

Alors maintenant que vous avez les deux pieds dedans, et bien chantez, Lecoq.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s