Les français recommencent à aimer le nucléaire

Deux ans après la catastrophe de Fukushima, les français ont l’oubli facile. En effet, un sondage vient d’être livré par l’Ifop pour le compte de Dimanche Ouest France.

Le résultat en ressortant est dramatique pour un écologiste : 36% des sondés se déclarent aujourd’hui favorables au nucléaire, contre 33% en novembre 2011 et 32% en juillet 2011. la proportion des opposants au recours à cette énergie en France baisse à 14% (-3 points depuis novembre 2011, -6 depuis juillet 2011). Les hésitants représentent un tiers de la population (34%, -6 points depuis novembre 2011) et deviennent, pour la première fois depuis deux ans, moins nombreux que les pro-nucléaires.

Clipboard01

L’Ifop ajoute dans son analyse que 59% des Français se déclarent plus d’accord avec le « maintien de la part du nucléaire car elle assure l’indépendance énergétique de la France ».

Cette idée d’indépendance énergétique, a été développée sous Giscard D’Estaing et il en est encore très fier.

Avec la légende du prix moindre grâce au nucléaire, l’indépendance énergétique est une des excuses pour le développement en France de cette industrie dangereuse. Mais tout ceci est-il la vérité vraie de chez véracité ? La vérité peut parfois être arrangée, afin de mieux servir des intérêts.

Le saviez-vous, il y a des gens qui calculent le taux d’indépendance de notre pays, et par énergie s’il vous plait !

En même temps, les experts ont été assez sympa pour une fois dans la formule : pour calculer le taux d’indépendance, il suffit de faire le rapport entre l’énergie primaire produite localement en France et l’énergie totale consommée dans le pays.

Ainsi avec le nucléaire, selon d’autres experts, la production est faite en France donc le taux est bon, tenez comparez avec un beau graphique sur plusieurs années :

Il y a un premier paramètre qui tend à éroder ce taux ces dernières années : la consommation des ménages est en augmentation et nous sommes alors obligés d’importer de l’électricité depuis nos pays voisins. Comme le rappelait Elise Lowy et Jean Philippe Magnen, porte parole d’EELV : « Un Français consomme 25 % d’énergie de plus qu’un Allemand pour la même qualité de vie« .

Ainsi, suite à un hiver froid, en janvier dernier, notre pays a importé 1.739 gigawattheures (GWH) d’électricité en provenance d’Allemagne. Les exportations ont été de 169 vers ce voisin sur la même période, soit un solde importateur de 1.570 GWH. D’après RTE, « le solde mensuel avec l’Allemagne reste importateur depuis octobre 2011 ». Voici donc un premier accroc à notre fameuse indépendance.

Mais si vous revenez quelque peu sur ce qui vient d’être écrit : « pour calculer le taux d’indépendance, il suffit de faire le rapport entre l’énergie primaire produite localement en France et l’énergie totale consommée dans le pays« . L’électricité est bien produite en France, le vent, la force des eaux, des marées, le solaire, y’a pas de doute, ça passe par notre pays. Mais l’électricité produite avec le charbon, le pétrole, et surtout le nucléaire, repose sur un petit ingrédient qui change tout : la matière première. Et oui, l’électricité nucléaire, ce n’est pas spontané, et il nous faut trouver un combustible. Et où le trouve-t-on ? Une petite carte pour vous aider :


La production d’uranium d’AREVA, numéro 1 mondial, français, du nucléaire, avec 9 760 tonnes d’uranium extraites en 2012, ne vient pas du sous-sol français mais de mines exploitées au Kazakhstan, Niger, Namibie et Canada. Question indépendance, on peut faire mieux, quoique non : la dernière mine en France a fermé en 2001. Et puis, dans ces quatre pays, certains ne sont pas les rois de la stabilité démocratique.

Plus d’infos sur la duperie de l’indépendance énergétique du nucléaire, en suivant ce lien…

Alors, toujours convaincus des renseignements qu’on vous donne ? C’est toujours aussi sympa le nucléaire ?

Attendez, ce n’est pas fini… Nous y reviendrons prochainement en nous intéressant à ce fameux prix. Vous savez ce prix qui n’est pas si cher que ça puisqu’on produit avec du nucléaire, mais qui pèse de plus en plus dans votre budget.

Publicités

2 réponses à “Les français recommencent à aimer le nucléaire

  1. Pingback: Le prix du nucléaire | Jean-Sébastien Herpin·

  2. Pingback: Les français recommencent à aimer le nucléaire | Beaugency Ecologie·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s